La littérature concentracionnaire de Ferran de Pol

Loading...
Thumbnail Image
Publication date
2010
Reading date
Journal Title
Journal ISSN
Volume Title
Publisher
Metrics
Export
Abstract
Lorsque la guerre débuta, Lluís Ferran de Pol (Arenys de Mar, 1911 – 1995) préparait, retiré dans un mas familial à Vallgorguina, près du Montseny, en Catalogne, le concours pour devenir notaire. Il avait terminé son Droit, mais il était trop jeune pour poursuivre immédiatement des études de notaire, ce qui le porta à s’engager comme officier auxiliaire dans l’armée. Il aimait être soldat et se sentit toujours un soldat de la Catalogne. Lorsque la guerre éclata, Ferran de Pol se présenta à la caserne de Mataró en tant que volontaire, mais la FAI ne voulut pas de lui. Dès que les confusions des premières semaines furent éclaircies, il entra en contact avec l’armée. La Generalitat, le Gouvernement autonome de la Catalogne, appela les officiers auxiliaires et les milices populaires se formèrent, surtout organisées par le PSUC et le Gouvernement autonome de la Catalogne. Le 22 octobre 1936, le gouvernement de la Catalogne le nomma officier instructeur à Pineda de Mar. Quelques mois plus tard, il fut envoyé au front de l’Aragon en tant que membre du corps de l’armée centrale, à partir de ce moment-là, il ne cessa de combattre sur les différents fronts, il participa à la bataille de l’Èbre où il fut légèrement blessé. Pendant ce temps, dans le combat pour la République et pour la Catalogne, il reçoit le prix Narcís Oller 1937 du Gouvernement autonome de la Catalogne attribué au meilleur conte en catalan pour « Tríptic, el sàtir-el frare-la donzella ».
Description
Keywords
Bibliographic reference